SılaTour 970x90
Belturkhaber-reklam
Belturkhaber-reklam
Universal Meuble

Sait Köse Defi'den istifa etti

  • Yazdır
  • A
    Yazı Tipi
  • Yorumlar
Sait Köse Defi'den istifa etti
Schaerbeek'te 2000 yılında seçilen ilk Türk kökenli siyasetçi olarak üç döenmdir Schaerbeek belediye başkan yardımcısı görev yapan Sait Köse DEFi partisi genel başkanı Olivier Mengen'e yazdığı mektup ile parttiden istifa ettiğini; ancak görev süresi sona erene dek Scharebeek belediye başkan yardımcılığı görevini sürdüreceğini bildirdi.

 

Schaerbeek'te 2000 yılında seçilen ilk Türk kökenli siyasetçi olarak üç döenmdir Schaerbeek belediye başkan yardımcısı görev yapan Sait Köse DEFi partisi genel başkanı Olivier Mengen'e yazdığı mektup ile parttiden istifa ettiğini; ancak görev süresi sona erene dek Scharebeek belediye başkan yardımcılığı görevini sürdüreceğini bildirdi.

Scharebeek belediye başkan yardımcısı Sait Köse'nin Mektubu2nun Fransızcası aşağıda okuyucularımızın bilgisine sunulmuştur.

Concerne : ma démission du parti DEFI prise le 17 septembre 2018 et ma décision de non appel de la décision de mon exclusion de DEFI prise en date du 10 octobre 2018

 

Monsieur le Président,

Cher Olivier,

Je fais suite à votre courrier daté du 10 octobre 2018 par lequel vous me notifiez la décision prise, en mon absence, par le Comité des sages et qui concerne mon exclusion du parti DEFI.

Par la présente, je vous fais savoir que je ne ferai pas appel de cette décision mais je voudrais néanmoins vous communiquer les motivations sous – jacentes à mon positionnement.

En effet, l’argumentation de la décision du Comité des sages me parait bancale et s’assimile davantage à de l’argutie juridique plutôt qu’à un raisonnement fondé en droit.

En effet, elle ne tient nullement compte du contexte politique, qui était prédominant, puisque mon exclusion intervient à quatre jours des élections communales du 14 octobre 2018  et qu’il vous fallait, sans doute, montrer « patte blanche » en regard des potentielles attaques, relayées par la presse, de vos adversaires politiques.

Mon courrier, daté du 17 septembre 2018, évoquait très clairement ma « mise en congé » du parti DEFI ce qui signifiait, en réalité, ma démission du parti DEFI.

J’ai eu recours à cette formule élégante parce que j’ai voulu préserver le travail de conviction de la liste du Bourgmestre de Schaerbeek et de mes ex - colistier(ère)s à quelques encablures des élections communales.

J’avais non seulement fais un pas de côté en retirant ma candidature de la liste électorale mais j’ai, en sus, loyalement et activement soutenu la liste du Bourgmestre en lui présentant des candidat(e)s de substitution qui ont été, par ailleurs toutes et tous bien élu(e)s.

Pour vous l’honorabilité semble être jugée de manière très variable selon qu’on s’appelle Alain, Jean – Pierre ou Sait et plus encore que l’on soit d’un côté ou l’autre du canal, ou que l’on soit originaire des Ardennes ou bien de Schaerbeek.

Votre acharnement médiatique s’applique « erga omnes » mais également « in tempore suspecto » et vous a contraint, en définitive, à effectuer des choix contestables, rompant, de la sorte, avec le principe d’égalité des membres de votre parti.

J’en veux pour preuve votre score personnel à Woluwe Saint – Lambert mais avec un tassement général du parti DEFI dans les autres communes de Bruxelles et à Schaerbeek ; dans ce dernier cas, votre positionnement  a réellement nui à la liste du Bourgmestre qui a malgré tout, et grâce notamment à mon soutien indéfectible, pu remarquablement limiter la casse.

Que dire encore de votre investissement en Wallonie par rapport à un résultat non tangible et, plus encore, votre statut de transfuge de la ville de Bruxelles pour faire barrage à la candidature, en qualité de Bourgmestre, de Danielle Caron en 2006…

J’ose affirmer ici que la probité individuelle des membres d’un parti (lorsque que cette dernière ne peut en l’état être contestée) n’est rien en comparaison de l’esprit de rassemblement et de cohésion de ses membres à l’heure du combat électoral.

La décision du comité des sages s’apparente donc à une « victoire à la Pyrrhus » et je ne puis que regretter ce choix malencontreux qui donne une image étiolée du parti que vous présidez.

En tout état de cause, la décision prise par le Comité des sages, quoiqu’étant  la sanction la plus lourde parmi celles ouvertes par l’article 54 des statuts du parti DEFI, ne m’affecte aucunement puisque j’avais déjà pris la décision de remettre effectivement ma « démission » en date du 17 septembre 2018.

Je ne manquerai pas de donner connaissance à la presse du contenu de la présente missive, me voyant contraint de recourir aux voies médiatiques que vous avez privilégiées….

Je vous prie néanmoins de recevoir, Monsieur le Président, Cher Olivier, l’expression de mes plus courtoises salutations

Sait KÖSE

Echevin de l’Enfance, de la Jeunesse et des Sports de Schaerbeek

Anahtar Kelimeler:
GENT'TE TÜRK PARTİLERİNİN TOPLUMA ETKİLERİ TARTIŞILDI !Önceki Haber

GENT'TE TÜRK PARTİLERİNİN TOPLUMA ETKİLE...

Büyük Önder Atatürk Brüksel'de anıldıSonraki Haber

Büyük Önder Atatürk Brüksel'de anıldı

Yorum Yazın

Başka haber bulunmuyor!